SmallBusiness-page.png

Aider les petites et moyennes entreprises canadiennes à faire croître leurs affaires et à prospérer ici et à l’étranger

Comme leurs concurrentes plus grandes, les PME canadiennes ont besoin de mesures d’allégement fiscal et réglementaire – le régime étant devenu plus complexe et dysfonctionnel au fil des ans –, en plus d’avoir leurs propres défis à relever.

En matière de commerce, seulement 4 % des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes ont exporté des biens en 2017[1]. Ce n’est qu’une fraction des 20 % ou plus de celles qui exportent des biens à partir des autres pays du G7. La raison principale, c’est que les PME d’ici n’ont pas les ressources des entreprises plus grandes pour accéder aux marchés étrangers. Toutefois, le temps et les efforts nécessaires pour trouver le ou les programmes d’aide fédéraux susceptibles de les aider s’avèrent trop importants, ce qui implique qu’elles abandonnent leurs recherches. De plus, l’Agence du revenu du Canada (ARC) demeure l’organisme fédéral avec lequel il est le plus difficile de traiter pour les PME parce que ses processus et ses procédures correspondent rarement aux réalités de l’exploitation d’une petite entreprise.


[1] Innovation, Sciences et Développement économique Canada, Direction générale de la petite entreprise, Direction de la recherche stratégique et de l’analyse, Principales statistiques relatives aux petites entreprises, janvier 2019, p. 19.


LE RÔLE DU GOUVERNEMENT

Nous demandons à tous les partis fédéraux de s’engager à :

  • produire une analyse des accords de libre-échange en fonction de chaque secteur (plutôt qu’en fonction de chaque accord) et communiquer ses résultats à grande échelle LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • donner aux PME prometteuses un accès à des experts pour les aider à naviguer dans les méandres des marchés pertinents LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • s’assurer que les programmes fédéraux et leurs protocoles d’échange d’information correspondent aux réalités des petites entreprises LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • mener une vérification indépendante de la prestation des services de l’ARC visant à cerner et à éliminer les problèmes de conformité, de vérification et de communication auxquels les petites entreprises sont confrontées dans leurs rapports avec l’Agence LISEZ NOS RECOMMENDATIONS


*Les articles sont publiées dans leur forme originale.