trade-page.png

Ouvrir de nouveaux marchés à l’étranger et éliminer les obstacles au pays

Le Canada est un pays commerçant, et les accords signés au cours des dernières années ont créé de nouveaux débouchés importants. Les entreprises canadiennes sont impatientes d’en tirer parti, mais elles ne peuvent pas y arriver seules.

Dans le même ordre d’idées, notre marché intérieur représente une occasion de croissance extraordinaire. Mais les obstacles au commerce intérieur coûtent annuellement plus de 14 milliards de dollars à l’économie du pays.

Le prochain gouvernement fédéral doit tirer profit des débouchés commerciaux existants, en ouvrir de nouveaux et faciliter les échanges entre les Canadiens ici, au pays.


LE RÔLE DU GOUVERNEMENT

Nous prions tous les partis fédéraux de contribuer à diversifier les débouchés commerciaux des entreprises canadiennes ici et à l’étranger. Nous leur demandons de s’engager à :

  • mener à terme les négociations avec les pays du Mercosur et de l’Alliance du Pacifique dans la région de l’Amérique latine LISEZ NOS RECOMMENDATIONS POUR MERCOSUR | LISEZ NOS RECOMMENDATIONS POUR L’ALLIANCE DU PACIFIQUE

  • accélérer le processus d’adhésion des pays candidats à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • lancer des négociations avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • s’attaquer aux subventions industrielles étrangères afin que les entreprises canadiennes puissent soutenir la concurrence sur un pied d’égalité ici et à l’étranger LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • protéger et élargir les débouchés au Royaume-Uni après son départ de l’Union européenne LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • accroître la mobilité de la main-d’œuvre et élargir la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles ici et à l’étranger LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • faire valoir les mesures de facilitation des échanges réduisant à la frontière les délais qui ralentissent la circulation des marchandises LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • établir pour le Canada une position favorable à la transmission internationale des données en vue des négociations d’accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • s’attaquer aux barrières non tarifaires, particulièrement dans l’industrie agricole LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • construire des plans concrets assortis d’échéanciers clairs pour la mise en place des infrastructures nécessaires à l’acheminement des produits énergétiques canadiens vers les marchés mondiaux LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux à la reconnaissance mutuelle des règlements, des règles et des politiques pour favoriser la libre circulation des travailleurs, des produits et des services au Canada LISEZ NOS RECOMMENDATIONS

  • mener un examen complet de l’Accord de libre-échange canadien (ALEC) pour s’assurer qu’il :

    • englobe la totalité des secteurs de l’économie et tous les organismes gouvernementaux, y compris les ministères, les sociétés d’État ainsi que les instances régionales et locales sans exception 

    • établit un mécanisme de règlement des différends prévoyant un comité d’arbitrage dont la décision est obligatoire et exécutoire 

    • met l’accent sur l’élimination des obstacles au commerce interprovincial du vin, de la bière et des spiritueux 

    • prévoit l’élimination des obstacles commerciaux non tarifaires par la reconnaissance mutuelle des règlements LISEZ NOS RECOMMENDATIONS


*Les articles sont publiées dans leur forme originale.